Posted on: 29 décembre 2020 Posted by: manonquenehen Comments: 0

Ce matin, j’arrive en gare de Marseille, à vos masques, ça commence !

Toutes les personnes présentes sont masquées, on peut même dire que l’on ne voit que des masques flâner entre les quais. C’est assez déroutant. Une fois arrivés dans le train, personne, le wagon est vide, nous ne sommes que trois à voyager ensemble mais le masque reste obligatoire. 

Les wagons et toilettes sont nettoyés à chaque gare, par contre pour les distanciations sociales il faudra revenir. En effet, des wagons entiers sont fermés et non accessibles. En revanche, dans le train les passagers commencent à affluer, gares d’Aix-en-Provence, d’Avignon et de Lyon. Le wagon est plein. Masque sur le visage, les échanges se font rares.

Quand une petite fille, non masquée puisque plus jeune nous redonne le sourire. Elle est sur le point de descendre à Marne la Vallée et d’aller à Disneyland avec ses proches. Que cela fait du bien de voir la joie sur le visage de cette enfant. Et oui depuis la Covid, il est difficile de voir s’esquisser les sourires et expressions des personnes qui nous entourent. Il ne nous reste plus qu’à deviner à travers les yeux. 
Tout le monde s’habitue à cette situation, l’être humain étant formaté pour accepter. Les paysages défilent et je repense au monde d’avant, sans cette peur, cette méfiance de l’autre. Qu’il était beau ce monde ! Plein de sourires et de spontanéité !

Le monde se languit de retrouver son rythme d’antan, ses bars et ses restaurants, bref la vie !

Leave a Comment