Posted on: 2 janvier 2021 Posted by: manonquenehen Comments: 0

Rencontre avec Akram Nehme, Trésorier de cette association qui vient en aide aux démunis du quartier d’Achrafieh, durement touché lors de l’explosion du 04 août dernier. Cette association, qui peut compter sur des bénévoles plus que motivés, est le poumon du quartier.

Pourquoi avez-vous créé cette association ?

« Cette association a été créée en 2012. Au départ l’objectif était de faire de ce quartier un bel espace de vie. Nous mettions en place de nombreuses activités pour promouvoir le « vivre ensemble ». Je peux citer les journées piétonnes, mais également les journées permettant de découvrir le commerce local. Le but étant vraiment de créer une communauté dans le quartier.

Puis il y a eu la crise économique et les petits commerçants ont commencé à être touchés. L’association a donc cherché à promouvoir les commerces de proximité qui allaient de plus en plus mal. Nous avons effectué une campagne de communication autour de ces commerçants. De fil en aiguille, notre travail a pris de l’ampleur.

En octobre 2018 la crise a atteint les familles qui se sont retrouvées dans le besoin. Il faut parler de ces nouveaux pauvres. Ce sont eux que l’association aide aussi aujourd’hui. En effet, les personnes qui sont « nouvellement » dans le besoin ont leur dignité, il faut donc aller les chercher pour leur proposer notre aide.

L’explosion a développé encore davantage la précarité de ces familles. Nous avons travaillé jour et nuit afin de leur apporter notre aide ».

Pourquoi est-ce que cette catégorie de personnes fait confiance à Achrafieh2020 ?

« Dans notre association, il existe une notion d’entraide. Elle fonctionne comme fonctionne une cellule familiale. Les personnes aidées apportent leur aide également, d’une manière différente. C’est vraiment le principe de l’échange qui est le moteur d’Achrafieh 2020. Nous allons également taper aux portes des plus riches afin de récolter des dons. En revanche, notre mot d’ordre est l’indépendance. Il est hors de question que notre association soit soumise aux pressions ou requêtes des dirigeants ou personnalités politiques de tous bords. De ce fait, nous sommes très stricts sur la confidentialité des personnes qui se tournent vers nous ».

Combien de personnes sont aidées quotidiennement et quels sont vos projets futurs ?

« L’association aide 6500 personnes de façon quotidienne, ce qui représente 1100 familles. Concernant les projets futurs, nous allons mettre en place un marché de Noël. La diaspora libanaise a fait de nombreux dons. Nous allons donc faire en sorte, soit de distribuer des cadeaux en nombre limité par famille, soit de demander une petite participation financière afin de responsabiliser les personnes dans leurs choix ».

« Il n’existe pas d’autre voie vers la solidarité humaine que la recherche et le respect de la dignité individuelle » Pierre Lecomte Du Noüy (philosophe français)

Leave a Comment