Posted on: 2 janvier 2021 Posted by: manonquenehen Comments: 0

Aujourd’hui, en France, la religion islamique fait débat. Les mosquées radicalisées posent problème et les pouvoirs publics semblent quelque peu dépassés. La peur s’installe peu à peu et les médias n’aident pas toujours à comprendre la situation telle qu’elle est réellement. L’actu de Manon a eu l’opportunité de rencontrer une jeune française qui s’est convertie à l’Islam à l’âge de 19 ans.

L’idée, à travers cette interview, est de comprendre pourquoi une jeune femme de type caucasien s’est retrouvée en l’Islam, ce que la religion lui a apporté et comment elle vit cette conversion. Pour rappel, la conversion à l’islam est l’adoption des croyances et des rites musulmans. Sur un plan formel, cette conversion s’effectue en récitant, avec sincérité, la profession de foi musulmane, la chahada ou double attestation, de l’unicité de Dieu et de la mission prophétique de Mahomet.

Pourquoi t’être convertie à l’Islam ?« Au départ, j’ai commencé à m’intéresser à l’Islam car je voulais comprendre les musulmans et leurs réactions qui me paraissaient, à l’époque, excessives lorsqu’il s’agissait de leur religion ».

Dans quelle période de ta vie a eu lieu cette conversion ?« C’était pendant mon premier voyage en tant que fille au pair en Espagne. J’avais 19 ans. C’était à la fin de mes études de sciences médico-sociales. Je venais de vivre un gros choc émotionnel et je me suis sentie seule. En découvrant l’Islam je m’y suis rattachée, ça a été comme une renaissance pour moi ».

Quelles ont été les rencontres importantes dans cette conversion à l’Islam ?

« J’avais des amis musulmans. C’est d’ailleurs une amie d’enfance qui m’a montré comment faire mes ablutions. Je ne peux pas citer un Imam en particulier, c’est surtout la paix que j’ai pu ressentir dans la mosquée qui m’a le plus marquée. Les femmes sont dans une salle qui se situe au-dessus de celle des hommes. Il faut savoir que toutes les mosquées ne se valent pas ».

Comment est-ce que l’on vit le fait de porter le voile quand on est une femme, française et blanche ?« C’est compliqué. Je croyais faire quelque chose de bien et finalement les gens te renvoient une mauvaise image. Il existe un contraste entre ce que tu penses faire et comment les personnes le perçoivent. Pour exemple, il m’est déjà arrivé de me faire suivre en sortant de la mosquée. Un jeune homme voulait à tout prix savoir qui j’étais et pourquoi je sortais d’une mosquée. Pour être honnête, je pensais au moins être soutenue dans ma démarche par les musulmans mais cela n’a pas été le cas ».

Qu’est-ce que la religion musulmane t’a apportée ?« La sagesse, même si je ne suis pas parfaite. La tolérance aussi même si certains sujets me tiennent encore à cœur. Je peux clairement dire que la religion m’a sauvée ».

En quoi les mentalités devraient changer, selon toi ?« J’aimerais que les gens comprennent que la femme est soumise à Dieu et non à un homme. Que toutes les religions se suivent. Il faudrait que l’Etat et le système éducatif parlent des différentes religions. Si les gens comprennent, les mentalités évolueront ».

« Les religions sont autant de routes distinctes convergeant vers un même point. Qu’importe que nous suivions des routes différentes, du moment que nous atteignons le même but » Mohandas Karamchand Gandhi

Leave a Comment