Posted on: 15 juin 2021 Posted by: manonquenehen Comments: 0

Drôle de destin pour ce plongeur américain avalé par une baleine pendant sa session de pêche aux homards. Sain et sauf, il aura tout de même eu la peur de sa vie !

Vendredi 11 juin dernier, Michael Packard, plongeur depuis 40 ans dans le Massachusetts (États-Unis), a vécu un moment aussi unique qu’effrayant, une vraie histoire à la Pinocchio ! C’est dans la bouche d’une baleine à bosse qu’il a terminé sa partie de pêche aux homards.

Alors qu’il plongeait pour pêcher des homards, comme à son habitude depuis 40 ans, Michael Packard s’est retrouvé pendant de longues secondes dans la bouche d’une baleine. Il est difficile d’imaginer la panique qui a dû s’emparer de lui. Il dit d’ailleurs avoir pensé que son heure était venue… et on veut bien le croire !

« Tout est devenu noir. Je sentais juste des muscles et de la peau tout autour de moi. Je ne pouvais rien voir, je sentais juste les mouvements de la baleine qui nageait », s’est souvenu le miraculé.

Avant de comprendre qu’il avait été aspiré par une baleine, cet américain pensait avoir affaire à un requin. À propos de sa mésaventure, il a confié « Je plongeais pour chercher des homards quand une baleine à bosse a essayé de me manger. J’étais dans sa bouche fermée pendant 30 à 40 secondes, avant qu’elle ne remonte à la surface et me recrache ». Alors j’ai réalisé, « oh mon Dieu, je suis dans la bouche d’une baleine, et elle essaie de m’avaler », a-t-il poursuivi.

« J’ai pensé, « Ça y est (…), je vais mourir ». Et j’ai pensé à mes enfants, ma femme, il n’y a vraiment aucun moyen de se sortir de là. Et subitement, elle a fait irruption à la surface, s’est mise à secouer la tête. J’ai été projeté en l’air et j’ai atterri dans l’eau. Et j’étais libre, je flottais simplement… Je n’arrivais pas à croire que je m’en étais sorti », s’est-il aussi remémoré.

« J’ai des bleus partout, mais aucun os cassé. Je remercie les sauveteurs de Provincetown pour leurs soins et leur aide », a-t-il ajouté.

Un témoin sur place

Alors non, nous ne sommes pas face au destin d’un homme ayant consommé un peu trop de substances illicites… Cette histoire est bien réelle et elle a d’ailleurs été confirmée par l’homme qui accompagnait Michael Packard lors de son excursion pêche, le fils d’un chercheur en baleine du Center for Coastal Studies.

D’après Jooke Robbins, directrice des études sur les baleines à bosse du centre, Josiah Mayo est le fils d’un des chercheurs et experts en baleine du Center for Coastal Studies (Centre des études cotières) de Provincetown, région où les baleines se nourrissent en cette saison. « Je connais les personnes impliquées (…) donc j’ai toutes les raisons de croire que ce qu’ils disent est vrai », a aussi indiqué l’experte.

En voilà un qui aura de drôles d’histoires à raconter à ses descendants !

Leave a Comment